Déroulement d’une séance d’ostéopathie chez le chien

Posté par

Pratiquée depuis une quinzaine d’année par les professionnels, l’ostéopathie canine a connu un réel essor ces dernières années.

En effet, elle peut théoriquement s’appliquer à tous les mammifères. Ou presque, si on laisse la baleine de côté. Et il semble assez évident de comprendre pourquoi ! Les principes et la philosophie restent strictement les mêmes que ceux utilisés avec les humains, vu qu’anatomiquement parlant nous sommes tous très semblables. Seules les techniques diffèrent parfois en raison de la position de quadrupède du chien et non de bipède comme la nôtre. 

Nous en avions déjà parlé ici : L’ostéopathie chez le chien.

Comment procède l’ostéopathe durant la séance ?

 

La consultation débute par un questionnaire général, auquel le maître répond. Le chien ne pouvant pas parler français, vous imaginez bien que sa présence est impérative.

Il reprend les éléments principaux concernant le chien :

  • Âge.
  • Race.
  • Etc.

 

Et sur son mode de vie quotidien :

  • L’alimentation.
  • Couchage.
  • Présence de congénères ou d’autres animaux.
  • Présence d’enfants.
  • Comment se passe les balades (est-ce qu’il tire ? est-il en collier ou en harnais ?).
  • Etc.

 

Ostéopathie - www.alapucealoreille.fr

 

Puis vient l’observation du chien lors de la marche.

Cette approche du chien sera suivie de la palpation et du traitement de celui-ci.

Toute cette procédure dure en général 45 minutes. Au-delà, la séance peut s’avérer trop longue pour le chien, trop fatigante ou trop énervante.

Ostéopathie - www.alapucealoreille.fr

 

La fréquence des séances dépend de la problématique à résoudre ou améliorer. Parfois, une consultation suffit dans l’année (exemple : une blessure récente). En cas de chronicité, il est possible de faire revenir le chien une à deux semaines plus tard. Dans d’autres cas, il en faut beaucoup plus régulièrement (exemple : un traitement d’entretien bi ou tri-annuel peut être proposé chez les vieux animaux). 

Jusqu’ici, aucune étude scientifique n’a été menée pour valider les résultats de cette pratique. Mais ceux-ci ne parlent-ils pas d’eux-mêmes ? Essayez, vous verrez !

——————–

Merci à Mr Belloeil (D.O) et Mr Garcia (fondateur de l’IFOREC) d’avoir répondu à mes questions afin que je puisse écrire cet article !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>